Licencié, et maintenant?

 

Étant fraîchement congédié de son emploi peut être, pour le moins dire, démoralisant. Que ce soit pour des raisons économiques, à cause d’une baisse de performance généralisée ou tout simplement par un niveau d’ancienneté moins avancé, aucun professionnel n’est à l’abri d’un licenciement. Le présent article verra à traiter de différents moyens et outils pour grandir d’une telle expérience et pour en sortir plus fort!

 

1. Découvrez les raisons de votre congédiement

Plusieurs moyens peuvent être mis de l’avant pour découvrir les réelles raisons de votre congédiement. Votre supérieur hiérarchique est habituellement le mieux placée pour répondre à cette sensible question. Ce type de question se demande soit sur le coup ou avec un courriel de rétrospection, dans les deux cas faites attention au ton employé pour ne pas nuire à votre réputation, car n’oubliez pas qu’ils auront à certainement fournir des références d’emplois pour votre futur employeur. Demandez-vous également ce que vous appréciez le moins (ou le plus!) de ce travail? Mais avant tout, l’essentiel, prenez une grande respiration et relaxez.

 

2. Serez-vous la ceinture

Une perte d’emploi amènera indéniablement une baisse comparativement à votre revenu habituel et cela pour une durée indéterminée. Il est donc temps de vous créer un budget d’urgence à cet effet pour subvenir à vos besoins dans un tel type de situation. Malgré qu’il puisse paraître tentant de partir en vacances, calculez bien l’amortissement d’une telle dépense dans votre budget car nous ne savons jamais ce que le futur nous réserve.

 

3. Soyez discipliné

Sans horaire fixe, il sera certainement tentant de faire la grasse matinée ou bien de vous coucher plus tard qu’à l’habitude. Sachez qu’en agissant ainsi, vous risquez de perdre vos points de repères et de vous créer une nouvelle routine qui, quoi qu’amusante au début, peut être néfaste à moyen-long terme. Maximisez vos journées ! Se chercher un emploi est en soi un emploi à temps plein.

 

4. Consultez des recruteurs (ou chasseurs de talents !)

Faire affaire avec un recruteur peut grandement favoriser vos chances de réinsertion sur le marché de l’emploi. Il pourra vous guider en terme de cheminement de carrière tout en agissant à titre de coach professionnel, de plus, c’est gratuit… Vous n’avez donc absolument rien à perdre !

 

5. Agrandissez votre réseau !

Au courant de votre carrière vous avez certainement développé des liens avec d’anciens collègues, gestionnaires, etc. Si jamais vous faites partie d’un ordre professionnel, faites-en sorte d’utiliser tous les outils mis à votre disposition pour favoriser l’agrandissement de votre réseau professionnel. Les centres d’emplois, les cocktails dînatoires, les formules 5 @ 7 sont tous d’excellents moyens de rencontrer des professionnels pouvant vous aider à propulser votre carrière de nouveau.

Lorsque vous appliquez sur une offre d’emploi demandez-vous toujours cette question « Qui je connais qui travaille au sein de cette entreprise ou qui est-ce que je connais qui pourrait connaître quelqu’un qui travaille dans cette entreprise ?» Le but de cet exercice est de mettre votre CV sur le dessus de la pile et ainsi vous donner une longueur d’avance.

 

6. La formation continue

La formation continue fera en sorte de vous perfectionner sur des compétences que vous maîtrisez moins. En travaillant sur vos faiblesses, vous investissez dans vos chances de réinsertion professionnelle. De nos jours la formation continue, à tout âge, est généralement très bien perçue et montre que vous avez une sincère soif d’apprendre. De plus cela vous permettra d’en profiter et faire d’une pierre deux coups en agrandissant votre réseau professionnel !

Une mise à pied n’est pas une étape facile à digérer, cependant, si vous savez comment bien jouer vos cartes, cela peut vous permettre d’avancer d’un point de vue personnel et professionnel. N’hésitez pas à demander de l’aide à votre entourage et faites passer le mot !

 

Kamil Eladas, CRHA/CHRP

Mots-clés : Recrutement, « TI », technologies, « technologies de l’information », « chasseur-de-tête », « firme de recrutement », « agence de recrutement », « top employeur », entrevues, CRHA, CRIA, CHRP, Montréal, Québec, Canada, « emploi en technologies », DELAN, « ressources humaines »